|     | Recherche avancée
Imprimer cette page

Missions


En 1996, la Commission des médias, de la recherche et de la culture de la Chambre des Députés a évoqué dans son rapport sur le projet de la première loi relative à l’installation d’un Musée de la Forteresse de Luxembourg dans le réduit du Fort Thüngen que :

« L’attachement des Luxembourgeois à un témoignage du passé tel que le Fort Thüngen est légitime. Il s’agit, en effet, d’un site historique unique dans notre pays, témoin vivant de l’histoire du Luxembourg. Aussi convenait-il de suivre la volonté générale soucieuse de la conservation du Fort et de donner à l’édifice une vocation adaptée à sa valeur historique. Il fallait également intégrer l’édifice dans le projet général du développement urbain du quartier du Kirchberg et lui attribuer un rôle de premier plan dans le tourisme culturel luxembourgeois.

A cet égard, le projet de l’installation d’un Musée de la Forteresse se présente comme une solution heureuse, tant en ce qui est de la réhabilitation et de l’affectation du site que de son intégration dans le cadre urbain. »

Dans l’esprit des concepteurs du projet, les circuits Vauban et Wenzel seront « le prélude au musée de la forteresse qui constituera, quant à lui, l’aboutissement et le point d’orgue de l’illustration de l’histoire de la forteresse de Luxembourg.

D’où l’intérêt du Musée de la Forteresse, dont le but n’est pas de montrer, mais de raconter et d’expliquer la spécificité de la Forteresse de Luxembourg en ce qui concerne l’histoire de la ville, la formation territoriale du pays et l’identité culturelle de la Nation »

 

Inscription en l'honneur du Prince de Chimay, 1673  (Prêt: Fondation Pescatore)