|     | Recherche avancée
Imprimer cette page

Fort Niedergrünewald


Le réduit partiellement reconstruit du fort Niedergrünewald.

Le réduit partiellement reconstruit du fort Niedergrünewald.

Lors de l’attaque de la forteresse de Luxembourg en 1684, Vauban a placé à cet endroit des hauteurs du Grünewald ses batteries à canons pour prendre en enfilade le front de la Porte Neuve, visé par l'attaque principale. L’ouvrage couronné du Paffendal, rebaptisé en Fort Niedergrünewald par les Autrichiens, se présente sous la forme d’une couronne de trois bastions. Entre chaque bastion, Vauban fit construire des ravelins afin de protéger les courtines. La position en éventail de ces constructions, donnait au fort l’avantage de présenter plusieurs fronts.

L’ensemble du dispositif de défense reposait sur un impressionnant réseau de mines. On dénombre au total 56 fours à mines, divisé en trois catégories : mines de destruction, fougasses ou contre mines. Derrière la courtine gauche se trouve la poudrière de temps de guerre, construite en 1860/61.

L'ouvrage à été transformé plusieurs fois au cours de l'histoire. Mise au jour lors des travaux de construction du Circuit Vauban, le réduit a été partiellement reconstruit et est ouvert au public. Les galeries de contre-mines sont accessibles par le fossé respectivement en empruntant l'escalier qui se trouve dans le réduit.

Le démantèlement du fort ne commence véritablement qu’en 1872 par la démolition du magasin à poudre et il est achevé en 1876.