|     | Recherche avancée
Imprimer cette page | Envoyer cette page par e-mail

Fonds Brigitte et Klaus Jordan


Le Centre de documentation sur la forteresse du Luxembourg a acquis le fonds Brigitte et Klaus Jordan en 2009. Cette collection a été réunie au cours des dernières 40 années par le couple allemand Brigitte et Klaus Jordan. Elle constitue une des deux ou trois plus importantes, voire la plus importante collection d’Europe sur le sujet de l’histoire de la fortification.

 

Elle se compose d’environ 8 800 volumes imprimés, de 61 manuscrits historiques (17e – 19e siècle), de gravures et de plans de fortifications, de jeux de fortification et de siège et d’une documentation photographique sur environ 180 forteresses européennes. La collection concerne l’histoire de la fortification par le biais de traités théoriques, de dictionnaires spécialisés d’art militaire et d’ouvrages de références de 1527 à 1914.

Neue Bellona oder Beiträge zur Kriegskunst und Kriegsgeschichte, 1802

 

L’éventail des éditions présente la production européenne allemande, française, hollandaise, italienne, espagnole et, dans une moindre mesure, anglaise et nordique (Suède, Danemark), même en russe. Toute l’Europe pendant quatre siècles de théorie de fortification est ainsi représentée de façon exhaustive. Pour le 16e siècle (débuts de la fortification bastionnée en Europe), une large série est présente dont particulièrement les traités italiens de la première génération.

 

Cette collection est essentielle pour comprendre la forteresse de Luxembourg. En effet, l’histoire des fortifications de Luxembourg concerne toute l’Europe, en raison de l’origine des ingénieurs et des fortificateurs qui sont intervenus dans cette forteresse : les Italiens au 16e siècle, les hispano-wallons et les flamands au 17e siècle, les Français à l’époque de Louis XIV et sous l’Empire, les Autrichiens au 18e siècle, les Hollandais et les Prussiens au 19e siècle.

 

Le fonds Brigitte und Klaus Jordan se trouve désormais dans le dépôt sécurisé et climatisé du musée à Bertrange et est accessible à tout chercheur par simple demande écrite.